1. N’oubliez pas votre déclaration de revenus
  2. Comparaison obligatoire des prix dans les stations-service
  3. Plus de tests gratuits pour les citoyens de Corona
  4. L’avis de maladie devient numérique
  5. Prolongation jusqu’à la fin de l’année du délai de dépôt des demandes d’aide transitoire III
  6. Les frais de recouvrement vont diminuer
  7. Règlement pour des contrats de consommation équitables
  8. Windows 11 arrive
  9. Des peines plus sévères pour les harceleurs
  10. L’horloge tourne à nouveau
  11. Nouvelles règles pour les services juridiques en ligne
  12. Plus d’équité dans le droit des contrats

  1. N’oubliez pas votre déclaration de revenus

La déclaration fiscale de 2020 doit être soumise avant le 31 octobre 2021. Ceux qui le préparent sans l’aide d’un conseiller fiscal doivent le soumettre au bureau des impôts avant cette date limite. Les contribuables qui consultent un conseiller fiscal bénéficient même d’un report jusqu’au 31 mai 2022.

2. Obligation de comparaison des prix dans les stations-service

À partir du 1er octobre, les stations-service possédant plus de six distributeurs multiproduits devront présenter une comparaison des prix des sources d’énergie qu’elles proposent. Les consommateurs pourront alors voir d’un coup d’œil quels sont les coûts de l’essence, du diesel, de l’électricité, du gaz naturel et de l’hydrogène pour 100 kilomètres. L’aperçu de la comparaison des prix doit être affiché aux pompes à essence ou sur la surface de vente. Les différentes unités (litres/ kilogrammes/ kilowattheures/mètres cubes) ont rendu difficile jusqu’à présent une comparaison directe des coûts.
Les coûts du marché des carburants ou des sources d’énergie diversifiés ont donc pour but de sensibiliser les consommateurs à l’utilisation de moteurs et de sources d’énergie alternatifs pour les voitures particulières. Les données respectives sont basées sur l’évaluation des trois modèles de véhicules les plus vendus dans chaque cas dans les segments des petites voitures/classes compactes et des classes moyennes/hautes, ainsi que sur l’énergie motrice respective requise.

3. Plus de tests gratuits pour les citoyens de Corona

À partir du 11 octobre 2021 , il n’y aura plus de tests rapides Corona gratuits – sauf pour les personnes pour lesquelles il n’existe pas de recommandation générale de vaccination, qui ne peuvent pas être vaccinées pour des raisons de santé et pour les enfants de moins de douze ans. Il a déclaré qu’étant donné qu’il n’y a plus de pénurie de services de vaccination, le grand public ne devrait pas être obligé de faire tester les personnes non vaccinées en soi.


„Tous ceux qui peuvent être vaccinés ne recevront plus de tests citoyens gratuits“

Porte-parole du ministère fédéral de la santé

Des exceptions existent encore pour une période transitoire jusqu’au 31 décembre 2021 avec un test gratuit par semaine : pour les enfants et adolescents de 12 à 17 ans et pour les femmes enceintes.

4. La déclaration de maladie devient numérique

Le 1er octobre, le certificat électronique d’incapacité de travail (eAU) sera introduit. Les médecins seront tenus d’informer directement et numériquement les caisses d’assurance maladie des congés de maladie de leurs patients. Le changement technique doit être achevé au plus tard à la fin de l’année.
Pour l’instant, les assurés continueront à recevoir un imprimé de l’avis de maladie pour leur employeur, mais sous une forme simplifiée. Cela aussi sera de l’histoire ancienne d’ici le 1er juillet 2022 et sera géré numériquement par les caisses d’assurance maladie.

5. La date limite de dépôt des demandes pour l’aide à la transition III est prolongée jusqu’à la fin de l’année

Pour les entreprises touchées par la pandémie de Corona, la „Bridging Aid III“ est à nouveau prolongée. La prolongation s’intitule „Bridging Aid III Plus“ et prendra fin à la fin du mois de décembre. Les entreprises dont les pertes de chiffre d’affaires liées à la couronne sont d’au moins 30 % peuvent encore se porter candidates. Les conditions de financement de l’aide relais III sont largement maintenues.
La nouvelle aide à la création d’entreprise Plus pour les travailleurs indépendants solos sera également prolongée. Pour la période d’octobre à décembre, les indépendants solos dont le chiffre d’affaires est encore limité en raison de la corona peuvent bénéficier d’une aide supplémentaire de 4 500 euros maximum de la part du gouvernement fédéral.
En revanche, la prime de redémarrage expire à la fin du mois de septembre, mais la subvention en capital destinée à renforcer les entreprises particulièrement touchées et persistantes sera également disponible jusqu’en décembre 2021.

6. Diminution des frais de recouvrement

Les frais pour les services des agences de recouvrement de créances seront sensiblement réduits à partir du 1er octobre. „Toutes les modifications apportées aux frais de recouvrement des créances devraient entraîner une réduction de ces frais d’environ 20 %. Cette mesure profitera aux consommateurs et sera principalement supportée par les agents de recouvrement“, peut-on lire sur le site bundesregierung.de.
Entre autres, il y aura une amélioration pour les débiteurs qui se conforment déjà aux demandes de paiement après une première lettre de rappel et pour les petites créances jusqu’à 50 euros. Les consommateurs doivent également être informés à un stade précoce des coûts qu’ils peuvent encourir par l’intermédiaire d’agences de recouvrement ou d’avocats.

7. Règlement pour des contrats de consommation équitables

À partir du 1er octobre, les consommateurs seront mieux protégés par la loi sur les contrats de consommation équitables contre les longues durées de contrat et les longs délais de préavis, par exemple dans les contrats de téléphonie mobile ou les contrats relatifs aux salles de fitness, aux services de streaming et aux abonnements à des journaux. Si une annulation est oubliée, le contrat ne devrait pas être immédiatement valable pour une autre année, mais une annulation mensuelle devrait être possible.
La loi vise également à étendre la protection contre la publicité téléphonique. À l’avenir, les entreprises devront être en mesure de prouver que les clients ont donné leur consentement. Le ministre de la justice, M. Lambrecht, a déclaré que si une entreprise ne se conformait pas à son obligation de documentation, elle s’exposerait à une „lourde amende“ pouvant aller jusqu’à 50 000 euros.
Les contrats d’électricité et de gaz ne peuvent plus être conclus uniquement par téléphone. Une preuve sous forme de texte (e-mail, SMS, lettre,…) est requise ici. À l’avenir, il faudra également prévoir un „bouton de résiliation“ sur Internet afin que les contrats puissent y être résiliés aussi facilement qu’ils ont été conclus.

8. Windows 11 arrive

Microsoft lancera Windows 11 le 5 octobre. Les nouveaux appareils disponibles dans le commerce seront alors déjà équipés du système d’exploitation préinstallé. Pour les utilisateurs d’appareils Windows 10 éligibles, les mises à jour gratuites seront disponibles progressivement, en fonction du modèle et de l’âge.
„Nous prévoyons que tous les appareils éligibles se verront offrir la mise à niveau gratuite d’ici la mi-2022“, a déclaré Aaron Woodman, responsable du marketing de Microsoft. Les utilisateurs seront informés du calendrier. Cependant, ils peuvent aussi agir eux-mêmes et vérifier dans les paramètres sous „Mise à jour et sécurité“ dans le point de navigation „Windows Updates“ si une mise à jour est déjà disponible pour eux. Windows 10 sera pris en charge jusqu’au 14 octobre 2025.

9. Des peines plus sévères pour les harceleurs

Depuis octobre, le cyberharcèlement est couvert par la loi en tant que concept d’infraction pénale. Il s’agit notamment de l’accès non autorisé aux comptes, données et photos d’autres personnes, ainsi que de la création non autorisée de comptes au nom d’autres personnes dans les médias sociaux dans l’intention de leur nuire.
Les obstacles aux poursuites pénales pour harcèlement sont réduits. Auparavant, il fallait prouver que le harcèlement était „persistant“ et entraînait une atteinte „grave“ à la vie quotidienne de la victime. Maintenant, les normes „répétées“ et „non négligeables“ sont utilisées. „Les tribunaux doivent être saisis d’un plus grand nombre de cas de harcèlement et les auteurs de ces actes doivent être systématiquement tenus responsables“, a déclaré la ministre fédérale de la Justice, Christine Lambrecht.

10. L’horloge tourne à nouveau

Dans la nuit du 30 au 31 octobre, l’heure d’été de cette année prendra fin et l’heure d’Europe centrale (CET) „normale“ s’appliquera à nouveau. Dimanche à 3 heures du matin, les horloges seront donc à nouveau reculées d’une heure – cette nuit sera plus longue d’une heure. La fin du changement d’heure a été discutée à maintes reprises dans le passé – mais n’est toujours pas en vue.

11. Nouvelles règles pour les services juridiques en ligne

Le 1er octobre 2021, la loi sur la promotion d’offres favorables aux consommateurs sur le marché des services juridiques entrera en vigueur. Les consommateurs se tournent de plus en plus vers des portails qui, après avoir saisi des données individuelles, établissent un formulaire de plainte sur la base d’algorithmes automatisés et se chargent ensuite de mettre en œuvre leurs réclamations. Cela évite de se rendre chez l’avocat. Ces services sont résumés sous le nom de Legal Tech, créé à partir des mots „services juridiques“ et „technologie“. Les fournisseurs les plus connus sont des portails tels que „flightright.de“, „wenigermiete.de“ ou „geblitzt.de“.
Les fournisseurs de technologie juridique sont légalement traités comme des prestataires de services de recouvrement de créances, bien qu’ils s’écartent de l’image classique d’un prestataire de services de recouvrement de créances – qui se contente de recouvrer les créances monétaires en souffrance. Ils ont ainsi pu convenir d’honoraires conditionnels, ce que les avocats n’étaient auparavant autorisés à faire que dans une mesure limitée. À l’avenir, la nouvelle loi les autorisera à travailler pour des honoraires conditionnels sur des créances monétaires jusqu’à 2 000 euros, lorsqu’ils sont autorisés à fournir des services de recouvrement de créances. Elle réglemente également les exigences relatives à l’enregistrement des entreprises de technologie juridique et aux accords de rémunération, ainsi que les obligations d’information des prestataires de services de recouvrement de créances. Si une société de technologie juridique travaille sur la base d’honoraires conditionnels, elle doit également expliquer aux consommateurs quelles sont les autres options disponibles pour faire valoir l’intégralité de leurs droits. Ainsi, la nouvelle loi vise à assurer une plus grande transparence sur le marché et à renforcer en même temps la concurrence loyale, la sécurité juridique et la protection des consommateurs.

12. Plus d’équité dans le droit des contrats
Le 1er octobre 2021, certaines parties de la loi sur les contrats de consommation équitables entreront également en vigueur. Les consommateurs en bénéficieront de deux manières.

Inefficacité des interdictions de cession pour les créances pécuniaires.

Les clauses des conditions générales de vente (CGV) qui limitent la cession des créances monétaires seront invalides à l’avenir. Cela garantit que les consommateurs ont la possibilité de vendre leurs créances à des tiers qui les recouvrent. Cela profitera aux consommateurs qui ne veulent pas faire valoir eux-mêmes leurs droits.

Obligation de documentation pour la publicité téléphonique

La publicité par téléphone sans consentement explicite préalable est illégale en Allemagne. Désormais, les entreprises doivent documenter les cas où les consommateurs ont consenti à la publicité par téléphone et elles doivent conserver cette documentation. Toute infraction à cette règle constitue une infraction administrative et peut être sanctionnée par une amende. Cette innovation permettra aux autorités de prendre plus facilement des mesures contre la publicité téléphonique non autorisée.

Partager c'est s'entraider !